Mercredi 2 juillet

Itinéraire

Au réveil le 2 juillet, la pluie a cessé, mais le temps est toujours très menaçant, nous décidons donc de ne pas nous lancer dans la belle randonnée de plus de 4 heures au départ de Þakgil conseillée par notre guide.

Nous reprenons donc la route vers notre étape du soir, Svinafell, qui a pour avantage d’être tout prêt du parc national de Skaftafell, que nous comptons explorer, et à moins d’une heure de route de la lagune glaciaire de Jökulsárlón, une des merveilles incontournables de l’Islande.

Cette journée de route sera l’occasion de vérifier le proverbe Islandais qui dit « si tu n’aimes pas le temps qu’il fait, attends 5 minutes » (et sa variante « si tu n’aimes pas le temps qu’il fait, roule 10 km de plus »).

Juste après avoir quitté la piste de Þakgil et rejoint la route 1, les nuages se dissipent, et nous apercevons le bleu du ciel pour la première fois du séjour. La présence du glacier Mýrdalsjökull au loin nous permet d’immortaliser, sur la même photo, deux éléments emblématiques de l’Islande : la lave et la glace, le tout sous le soleil.

Vue sur le Mýrdalsjökull depuis la route 1

Un point important, qui ne se voit pas sur la photo : le vent souffle fort, au point qu’il faut forcer pour ouvrir les portes de la voiture, et qu’il est difficile de se stabiliser le temps de prendre une photo ….

Nous poursuivons la route 1, et laissons passer sur notre gauche la F208, piste qui mène au Landmannalaugar, que nous avons prévu d’emprunter plus tard dans le séjour.

Quelques kilomètres plus loin, alors que les nuages sont de nouveau de la partie et que le vent souffle toujours, nous faisons une courte pause pour photographier la chute Foss á Síðu (et sa petite sœur, au filet d’eau si réduit qu’elle n’arrive pas jusqu’au sol) … sous une lumière blafarde.

Foss á Síðu

Arrivés à Svinafell, l’éclaircie du matin n’est plus qu’un lointain souvenir. Nous plantons la tente pour la première fois du séjour, dans un pré tellement détrempé qu’on s’enfonce de quelques centimètres dans l’eau à chaque pas. Nous terminons l’après midi par une promenade à la lagune glaciaire de Svinafellsárlón, et une petite randonnée d’une heure dans le parc national de Skaftafell. Ces deux promenades se feront sous la pluie et la tête dans les nuages (au mauvais sens du terme).

Svinafellsárlón

Ce soir là, malgré la salle commune du camping de Svinafell, qui nous permet de cuisiner et manger au sec, l’ambiance est à la déprime : pas un rayon de soleil en 3 jours à part la brève éclaircie de ce matin, le taux d’humidité avoisine les 100%, les objectifs des appareils photos sont couverts de buée tenace …. bref le moral est au plus bas.

Heureusement, la météo prévoit une belle journée pour le lendemain. Nous décidons de dormir deux nuits de suite à Svinafell, et donc de consacrer la journée suivante à un aller / retour vers Jökulsárlón.

Nous allons nous coucher, en espérant que les prévisions météo se réaliseront.

Mardi 1er juillet                                                                                       Jeudi 3 juillet

Il n'y a pas de commentaires