Dimanche 13 juillet

Nous quittons Stykkishólmur par la route 54, qui continue à longer le Breiðafjörður et, malgré l’absence de goudron, reste tout à fait praticable en voiture « classique ».  L’occasion de croiser quelques villages et maisons, isolés, au bord du fjord, loin de toute civilisation.

Route 54 Est, Breiðafjörður

Nous retrouvons ensuite le goudron, et quittons définitivement le Breiðafjörður pour obliquer  vers le sud, direction Reykjavik. Sur le chemin, aux alentours du village de Bifröst, nous grimpons au sommet du Grábrók, un volcan dont le sommet du cratère offre un joli point de vue … sur d’autres cratères.

Vue du sommet du Grábrók

A deux pas de là, la belle chute de Glanni nous tend les bras ….

Glanni

… avant de laisser la place au Paradisaraut, lieu qui porte bien son nom : une rivière, des arbres (rare en Islande …), et une vasque d’eau claire entourée de rochers colorés, bref un vrai petit coin de paradis, auquel malheureusement je n’ai pas réussi à rendre justice en photo 🙁 .

Nous rejoignons ensuite Reykjavik, où nous nous installons, pour nos trois dernières nuits en Islande, à la Baldursbra Guesthouse, une chambre d’hôte idéalement placée au centre de la ville, tenue par un couple de français. Nous terminerons la journée en beauté par un menu dégustation au restaurant Fish Market : neuf plats, tous plus délicieux les uns que les autres … qui a dit que l’Islande n’était pas une destination gastronomique ?

Samedi 12 juillet                                                                                  Lundi 14 juillet

Il n'y a pas de commentaires